Nouvelles du jeudi 12 octobre 2017

bandeau2

Prochaine AG journée de SUD éducation 31-65
vendredi 20 octobre de 9h00 à 16h00
au local de Solidaires au 52 rue Jacques Babinet à Toulouse

Pensez à déposer l’ASA et la convocation d’urgence aujourd’hui ou demain.

1 – Bilan de la journée d’action du mardi 10 octobre

A Toulouse, une belle mobilisation avec environ 10000 manifestants !

Compte-rendu de Solidaires fonction publique sur la journée à l’échelle nationale :

« Solidaires fonction publique se félicite de la forte mobilisation des agent-es de la fonction publique. Avec près de 400 000 manifestantes sur l’ensemble du territoire et près de 20% de grévistes
dans les trois versants de la FP, c’est l’expression d’un fort mécontentement qui s’est exprimé. Il n’y avait pas eu de telle mobilisation depuis 2007.

Désormais, la balle est dans le camp du gouvernement.
- Il doit entendre les revendications exprimées et il doit y répondre positivement.
Cela passe par l’abandon de l’idée de rétablissement du jour de carence.
- Il doit par ailleurs proposer une mesure de véritable compensation pérenne de la CSG assortie d’un gain réel de pouvoir d’achat à l’instar de ce qui est mis en place pour les salariés du secteur privé
- Il doit enfin mettre sur la table une vraie discussion autour de l’augmentation salariale de tous-tes les agent-es de la fonction publique. Cela passe notamment par l’attribution d’un nombre de points uniforme et d’une revalorisation de la valeur du point d’indice.
Le gouvernement doit redonner aux agents et aux services les moyens de fonctionner pour mieux répondre aux attentes de la population. Il doit abandonner son objectif destructeur de 120000 suppressions d’emplois qui ne repose que sur des données comptables. Enfin il doit engager une véritable réflexion sur la question des services publics qui ne soit pas assortie de préalables budgétaires ou structurels.

Le 16 octobre prochain, c’est dans cet esprit que nous aborderons le rendez-vous salarial qui nous est proposé. »

Petit CR de l’AG des grévistes qui a réunit environ 80 personnes :

  • une plate forme revendicative a été votée point par point, en fait, la plate-forme de l’Inter syndicale va être « étoffée » ou clarifiée par 6 points supplémentaires :
    1 – Pour les CP à 12 avec les moyens nécessaires (notamment les locaux) et le retour des PDMQDC.
    2 – Pour les contractuel-les en poste : transparence des affectations et des salaires versés, paiement en temps et en heure, prolongement des contrats jusqu’au 31/08.
    3 – Pour le maintien de tous les établissements déjà existants dans l’éducation prioritaire avec tous les moyens nécessaires et l’élargissement de la carte scolaire de l’éducation prioritaire.
    4 – Pour le recours à la liste complémentaire et l’accord des inéats.
    5 – Pour la défense de l’enseignement professionnel sous statut et contre la main mise du patronat et la régionalisation.
    6 – Pour que l’obtention d’un bac quel qu’il soit donne droit d’accès à une université quelle qu’elle soit.
  • appel à AG et grève le 19 octobre
  • action éducation pour la journée du 19
  • une tournée des écoles/établissements sera mise en place d’ici au 19 (via un mail qui sera envoyé sur la liste educ de l’AG)

2 – Baisse des APL : journée de mobilisation nationale.

Le gouvernement a annoncé son intention de retirer 5 euros par mois sur les allocations logements (APL-AL) par ménage à partir du 1er octobre, soit 400 millions d’euros par an. Cette mesure est injuste car elle touche uniquement les plus modestes d’entre nous, celles et ceux qui ont des difficultés à boucler leurs fins de mois. La moindre baisse des APL peut donc entraîner une hausse des impayés de loyers et des expulsions locatives.

Journée de mobilisation nationale Rassemblement et Action
Samedi 14 octobre à 14h devant la CAF 24 rue Pierre Paul Riquet près métro François Verdier

Retrouvez le tract unitaire ici.

3 – Rencontre de SUD Education avec notre cher ministre

Compte-rendu de la fédération SUD Education

« Le ministre Jean-Michel Blanquer et sa conseillère sociale ont reçu en audience des représentant-e-s de la fédération des syndicats SUD éducation lundi 2 octobre 2017. Voici une synthèse ordonnée selon les différents thèmes qui ont pu être abordés.

Sur les postes et le budget 2018 : Nous avons posé la question de l’inadéquation du nombre de postes ouverts avec les besoins. Dans ce contexte, les arbitrages budgétaires concentrés sur les CP/CE1 à 12 en REP/REP+ se sont faits au détriment du second degré.

Le ministre admet que le premier degré est sous-doté par comparaison aux autres pays de l’OCDE. Il nie qu’il y ait un problème de dotation dans le second degré ou dans le supérieur. Il qualifie de « mesure sociale extrême » le dispositif CP à 12, qu’il compte étendre aux classes de REP, puis aux classes de CE1 en REP+, et enfin en REP à partir de la
rentrée 2019. »

La suite du compte-rendu ici.

4 – Austérité à l’Université : ça suffit !

Les syndicats soussignés appellent à organiser des assemblées générales dans tous les établissements entre le 9 et le 20 octobre 2017 dans la perspective de construire des actions dans notre secteur.

Le Gouvernement Macron accumule les mesures contre les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, hausse de la CSG à 1.7% sans garantie de compensation, perspective de 120 000 suppressions d’emplois dans la fonction publique. Sans compter les menaces contenues dans les ordonnances « loi travail » qui après avoir touché le secteur privé seraient sans nul doute transposées dans le public : le « contrat de projet » (synonyme de précarité à vie !), la disparition des CHSCT, l’affaiblissement des règles nationales au profit « d’arrangements locaux »…

Communiqué intersyndical.

5 – Offensive des comptables de la Cour des Comptes contre les personnels de l’EN

Le mercredi 4 octobre 2017, la Cour des comptes a publié un nouveau rapport mettant en cause la gestion des personnels enseignants. Ce document a été accueilli positivement par le ministre de l’Éducation Nationale, qui a affirmé dans un communiqué qu’il viendrait « nourrir la réflexion actuelle en matière de ressources humaines dans l’Éducation nationale ». Si des dysfonctionnements existent, les « solutions » proposées par la Cour des comptes vont toujours dans le même sens : appliquer des logiques managériales au service public et casser les droits des salarié-e-s.

Les enseignant-e-s, ces fainéant-e-s !

La Cour des comptes est un gestionnaire scrupuleux. Dans une société où l’obsession de la réduction de la dépense publique et de l’austérité a été érigée en règle absolue, cette institution prend des allures de grand oracle. Dernière révélation en date : la gestion des enseignant-e-s est mauvaise. Que dit le rapport ? L’analyse de notre fédération est à lire ici.

6 – Pour une prise en compte des élèves et personnels trans

Une fiche de la fédération SUD Education :

« Quelques éléments de définition :

La transidentité est le fait de ne pas s’identifier au genre auquel on a été assigné-e- à la naissance. Les personnes qui s’identifient au genre auquel elles ont été assignées à la naissance sont cisgenres. Les personnes qui ne s’identifient pas au genre auquel elles ont été assignées à la naissance sont trans. On utilise de préférence le terme “trans” qui fait consensus dans la communauté, plutôt que “transgenre” ou pire “transsexuel-le”.

Pour plus de précisions, voir l’article dédié ici : http://svt-egalite.fr/index.php/outils-et-ressources/definitions-et-reflexions/transidentite

Le fait de ne pas s’identifier au genre d’assignation ne signifie pas nécessairement s’identifier à l’autre genre établi par la norme hétéropatriarcale. Certaines personnes ne s’identifient à aucun des deux genres, ou simultanément ou successivement aux deux ; elles sont non-binaires. »

La suite ici http://www.sudeducation.org/Pour-une-prise-en-compte-des-7220.html

7 – Stages interprofessionnels du CEFI Solidaires.

Différents stages à venir proposés par le CEFI Solidaires : délégués du personnel, risques psychosociaux, CHSCT.  Détails et modalités dans la plaquette ici.

8 – Pour la libération de  Georges Abdallah.

Manifestation annuelle de la Campagne unitaire pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah à Lannemezan départ 14h00 parcours de la gare à la prison : http://liberonsgeorges.samizdat.net/