Pour un mouvement à la hauteur des attaques ! Suivi de la lutte en cours dans l’éducation…

Du libéralisme aux attaques réactionnaires !

L’Ecole est mise à mal depuis de nombreuses années par les gouvernements successifs qui s’attellent à démanteler le service public d’éducation au profit du privé et à organiser le tri des élèves à tous les niveaux. Les conditions d’apprentissage et de travail empirent, de la maternelle à l’université.

Au-delà de la libéralisation, désormais, les réformes et les annonces engagent l’Ecole dans un projet réactionnaire qui assume la relégation a priori des classes populaires.

La lutte nécessaire pour sortir le service public d’éducation de l’ornière devra être massive et radicale pour faire face au rouleau compresseur et à la répression (nous n’avons pas de tracteurs !)

Choc des savoirs : connaître la réforme pour mieux la combattre ! Refusons l’école du tri social ! Les analyses de SUD éducation.

Le 6 février, premier rebond après la grève du 1er !

Dans plusieurs département, la journée du 1er février a été l’occasion de voter la grève reconductible. Mardi 6 février, de nombreuses actions ont eu lieu un peu partout dans le pays.

A Toulouse, un rassemblement au rectorat et un barraqe filtrant ont permis de communiquer au-delà du milieu de l’éducation, avec la population.

La suite ? Organisons nous pour construire et reconduire un mouvement sur la durée !

Pour SUD Education 31-65, la lutte se construit au travers de l’autogestion et par les décisions des grévistes en Assemblée Générale.

Nous mettons notre outil syndical à disposition des travailleurs et travailleuses !

Pour l’École publique, un plan d’action dans la durée. Communiqué intersyndical pour étendre la lutte !

Pétition intersyndicale : Ensemble nous disons « NON » au « Choc des savoirs »