Et un cadeau à l’enseignement privé, un !

rubon1-d83b3

10 millions d’euros. C’est le montant que le gouvernement vient de subtiliser à l’enseignement public dans un petit arrêté publié en catimini au journal officiel le 6 décembre dernier [1]. Ces 10 millions d’euros sont offerts dans un même mouvement sur un plateau d’argent à l’enseignement privé, largement confessionnel. Dans ces écoles gavées de subventions, se perpétue l’entre-soi des classes dominantes.

Lire la suite Et un cadeau à l’enseignement privé, un !

Pétition intersyndicale : NON à la fusion des ZIL- Brigade

 

Le projet de fusipoing-paysageon des remplaçant-e-s :

Le DASEN envisage prochainement de mettre en oeuvre un décret pour fusionner les différents pôles de remplacement. En effet, il existe aujourd’hui deux entités distinctes:

– les brigades (BD): assurent le remplacement des congés longs (stages, congés maternité ou adoption, congés longue maladie…) sur l’ensemble du département, et sont rattachées au rectorat;

– les personnel-le-s affecté-e-s en zones d’intervention localisée (ZIL): interviennent pour des remplacements plus courts (moins de quinze jours), dans un rayon de 20km maximum et dépendent d’une circonscription.

Lire la suite Pétition intersyndicale : NON à la fusion des ZIL- Brigade

Visite de J.M. Blanquer au Mirail

les-cp-a-12-sans-moyens-flouteNous avons accueilli Blanquer au Mirail

entouré-es d’un dispositif policier

ahurissant !

Le ministre de l’éducation national est donc bel et bien venu à 13h30 à l’école Faucher 1 de Toulouse au Mirail. Les « keufs » (petite dédicace à un policier qui ne savait pas que ce mot faisait partie de la langue française… c’est dans le dictionnaire) nous attendaient de pied ferme et nous ont mené là où ils voulaient que nous soyons : au bord de la route afin de laisser l’entrée à l’école libre d’accès.

Lire la suite Visite de J.M. Blanquer au Mirail

Mise à l’écart pour la visite du ministre

jpg_dessin590_titom_contestation_medias

A Toulouse, une enseignante reçoit l’ordre

du DASENde ne pas prendre sa classe de

CP pour la venue du ministre de l’éducation

nationale J.M. Blanquer.

Vendredi 24 novembre, M. Blanquer est venu rendre visite aux CP de l’école Faucher 1 à Toulouse située en éducation prioritaire renforcée (REP+) pour se congratuler de cette réforme passée en force et sans concertation du terrain. La réforme’com du président Macron est une réalité, ce qui s’est passé cet après-midi là en est une preuve.

Lire la suite Mise à l’écart pour la visite du ministre

SUD Education 31-65 soutient SUD Education 93 et la fédération SUD Education.

Communiqué du syndicat SUD Education 31-65 :

SOUTIEN SANS CONDITION A SUD EDUCATION 93.

Sud éducation 31-65 affirme son soutien sans conditions au syndicat autonome Sud éducation 93 adhérant à la Fédération Sud éducation.

Le ministre de l’Education Nationale a porté plainte à l’encontre de SUD éducation 93 parce que le contenu d’une formation syndicale n’était pas à son goût. Le terme « racisme d’état » est l’objet de cette plainte. Nous rejoignons Sud éducation 93 dans le besoin d’une réflexion et action contre le racisme à l’école et par conséquent dans l’utilisation des termes « racisme d’Etat ».

Le débat qui s’installe autour de la question du racisme est un débat tronqué, dévoyé et largement relayé par les médias nationaux…on se demande bien pourquoi. Il ne faut pas être dupes des
dénonciations hypocrites de Mme Le Pen et M. Blanquer d’un pseudo « racisme anti-blanc »

Le terme « racisé » fait débat chez les militant-e-s. Quoi qu’il en soit il est important d’interroger et de questionner les différentes modalités de racisme et de constructions raciales dans notre société, y
compris à l’école. SUD-Education 93 est accusé de racisme précisément parce que ce syndicat a le courage d’affronter ces questionnements. Parce que ce syndicat du département de Seine-saint-
Denis travaille avec un public qui subit le racisme, ce n’est pas anodin.

Le racisme s’établit à l’école à mesure qu’on accentue les écarts entre école de pauvres et école de riches. SUD-Education 31-65 est aux premières loges d’une discrimination étatique : nous luttons
depuis un an déjà contre la fermeture au Mirail du collège Badiou, dont le DASEN a osé déplorer le caractère « ethnicisé »… Tiens, personne n’a porté plainte ! Blanquer aurait mieux fait de demander une entrevue avec notre fédération ou le syndicat du 93 qui sont sur le terrain, plutôt que de se rallier aux arguments de l’extrême droite, notamment « fdesouche ». M. Blanquer continue de refuser la discussion : il a annulé deux heures avant sa tenue, une réunion entre le ministère et la Fédération Sud éducation qui devait avoir lieu le 21 novembre.

En portant plainte contre SUD éducation 93, le ministre porte atteinte au droit fondamental de la liberté syndicale. Il essaie par cette plainte d’attaquer l’outil de lutte que les travailleuses et
travailleurs de l’éducation construisent et renforcent afin de combattre sa politique dévastatrice.

Nous, les syndicats de la Fédération SUD éducation, ne sommes pas les « partenaires sociaux » du ministre, nous sommes bien un outil de lutte et son attaque nous renforce.

Sud éducation 31-65 exige le retrait de la plainte déposée par le ministère de l’éducation nationale à l’encontre du syndicat Sud éducation 93.

Ce communiqué est à télécharger ici pour impression et diffusion.

Demain, Blanquer doit venir à Toulouse : accueillons-le nombreux-ses…

Blanquer doit se rendre demain vendredi 24 novembre à l’école Faucher-1 de Toulouse situé au 5 Cheminement André Messager. Il vient pour constater la réussite de sa réforme des CP à 12… A Sud éducation 31-65 nous avons déjà dit tout le bien que nous pensions des CP à 12 qui se sont faits sur la disparition des plus de maître-sses que de classe et de postes de remplaçant-es.

C’est l’occasion rêvée de lui dire tout le bien que nous pensons des ses contre-réformes, de ses méthodes et de ses attaques envers SUD Education du moment !

Des personnels des écoles du Mirail ont décidé de l’accueillir comme il le mérite et appellent à rassemblement. Sud éducation 31-65 relaie l’appel parti des collègues.

Venez nombreux et nombreuses devant l’école Faucher 1 demain à 12h00 !!!

Liste complémentaire

prcairesfaujourRecourt immédiat à la Liste Complémentaire et titularisation des précaires !

Face au manque d’enseignant-e-s dans l’académie de Toulouse, SUD éducation 31-65 exige le recrutement immédiat des enseignant-e-s de la liste complémentaire et la titularisation des enseignant-e-s contractuel-le-s.

Cette année, afin de combler les postes vacants, Mme la rectrice de l’académie de Toulouse n’a pas souhaité faire appel aux enseignant-e-s de cette liste.

Pour motiver ce refus, face aux personnes de la liste complémentaire et aux organisations syndicales (SUD éducation, CGT éduc’action, Snuipp FSU, Snudi FO, SE UNSA), le rectorat a deux principaux arguments  :

– la liste complémentaire ne sert pas à combler les postes vacants mais sert à remplacer les enseignant-e-s qui viennent d’être nommé-e-s sur la liste principale et qui quittent leur poste (démission…) au cours de leur première année. Donc le rectorat justifie avoir embauché environ 38 personnes de la liste complémentaire à ce titre.

– de toute façon le rectorat ne peut rien faire car c’est une question de budget qui bloque à Matignon.

Lire la suite Liste complémentaire

CE1 à 12 en REP+…c’est pour quand ? Qu’on apprenne à pousser les murs !

cp12Le 2 octobre 2017, la fédération SUD éducation était reçue par le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.  À cette occasion, le ministre s’est gargarisé de la mesure visant à instaurer les CP à 12 en REP+. Il est allé jusqu’à évoquer une “mesure sociale extrême”.

Il a ensuite assuré aux représentant-e-s de SUD éducation qu’il était déterminé à étendre la mesure aux CP en REP et aux CE1 REP+ à la rentrée 2019, et aux CE1 en REP dès la rentrée 2020. Ce qui fait déjà reculer d’un an les promesses Macron…
Mais depuis, le 14/11, le Président de la République indique que les effectifs réduits seront mis en place “dans le quinquennat”.

Cela dit, dans les écoles de REP+, les visites se programment dès ce mois de décembre, pour voir où on pourrait mettre les CE1 à 12…  C’est le cas à Toulouse dans la circonscription du Mirail. Alors ce sera pour quand ? 2019 ?  Ou la Haute-Garonne va-t-elle encore une fois se porter volontaire pour expérimenter un protocole comme la mixité sociale et la fermeture de deux collèges en éducation prioritaire renforcée ou encore une classe de 24 m² pour 12 élèves qui aurait pu perdurer sans la mobilisation des parents de l’école Billières à Toulouse ?

Une chose est sûre, on ne nous dit surtout pas ce qu’il en est, de manière à ce qu’on ne puisse surtout pas nous organiser.