Pétition en soutien à deux enseignant-e-s-chercheurs de Nantes sanctionnés

Affiche contre la sélection : résistanceInformation de SUD Education Pays de Loire :
Merci de diffuser largement dans vos réseaux et de signer cette pétition en soutien à deux collègues de l’université de Nantes .

Soutien aux deux enseignant-e-s-chercheurs nantais mobilisé-e-s contre la réforme ORE qui viennent d’être sanctionné-e-s…

Depuis de nombreuses semaines l’opposition à la loi ORE d’une partie des étudiant-e-s et du personnel de nombre d’universités en France a produit des tensions et des conflits plus ou moins exacerbés. Un pas supplémentaire vient d’être franchi à l’université de Nantes où deux enseignant-e-s-chercheurs mobilisé-e-s contre la réforme viennent d’être sanctionné-e-s, l’un étant suspendu de toutes activités professionnelles jusqu’au 1er octobre 2018.

Lire la suite Pétition en soutien à deux enseignant-e-s-chercheurs de Nantes sanctionnés

Derrière la communication, une nouvelle attaque contre le LP

Le ministre de l’éducation nationale a présenté sa réforme de l’enseignement professionnel. Un bel exercice de communication à la grandiloquence ridicule qui augure d’un avenir désastreux pour le lycée professionnel. Cette propagande gouvernementale ne présage rien de bon pour les collègues et organise la casse des qualifications et des métiers pour les élèves. Blanquer annonce une filière d’excellence sans moyens supplémentaires. Pire, le gouvernement réalise des économies sur le dos des élèves qui ont le plus besoin de l’école publique. Retrouvez le décryptage des principales mesures.

 

Rassemblement mercredi 6 juin à 15h au rectorat pour dénoncer la non-comptabilisation des élèves d’ULIS

Les parents d’élèves et les personnels du collège Jean-Pierre Vernant de Toulouse sont actuellement mobilisés afin de revendiquer la comptabilisation des élèves d’ULIS à la rentrée de 2018.

Sud Education 31-65 soutien cette lutte et appel tous les personnels à venir au rassemblement le 6 juin!!

PDF à imprimer et à faire tourner : ULIS en colère !

Lire la suite Rassemblement mercredi 6 juin à 15h au rectorat pour dénoncer la non-comptabilisation des élèves d’ULIS

Nous voulons les résultats détaillés de Parcoursup

Madame et Monsieur les Ministres,

Depuis le mardi 22 mai, les lycéen-ne-s scolarisé-e-s en terminale prennent connaissance des propositions d’affectation dans l’enseignement supérieur par l’intermédiaire de la plateforme Parcoursup, mise en place cette année dans le cadre de la loi ORE. Vos ministères mettent à disposition des statistiques qui ne permettent pas de percevoir d’éventuelles disparités géographiques ou entre filières.
Comme vous avez pu le constater, notre fédération a commencé à établir ses propres pointages. Nos chiffres demeurent pour l’heure insuffisants pour tirer des conclusions sur l’ensemble du dispositif, mais dessinent des tendances inquiétantes. Vous vous êtes exprimés de manière à contester ces observations.
Nous connaissons votre attachement à la transparence et au débat démocratique ; c’est dans ce cadre que nous vous demandons de publier les chiffres par lycées et par filières des résultats de Parcoursup.
Alors que le gouvernement auquel vous appartenez a fait le choix de légiférer de manière à organiser l’opacité des algorithmes utilisés par les établissements d’enseignement supérieur pour classer les candidat-e-s, nous sommes persuadés que vous ne souhaiterez pas ajouter à l’opacité de ce nouveau processus d’affectation.
Nous vous remercions donc par avance de bien vouloir rendre publics ces indicateurs.
Veuillez recevoir, Madame la Ministre, Monsieur le ministre, l’expression de nos salutations syndicales.

Pour la Fédération SUD éducation,
Aurélien Boudon
co-secrétaire fédéral

 

courrier-vidal-blanquer

L’uniforme à l’école : et puis quoi encore?

Les écoliers de la ville de Provins, en Seine-et-Marne, vont « expérimenter » l’uniforme dès octobre 2018. C’est le maire lui-même, Olivier Lavenka (LR) qui en a eu l’idée et a ainsi effectué une consultation auprès des 609 familles concernées. Seulement 56,6 % d’entre elles ont participé (345) et parmi elles, 62 % se sont prononcées en faveur de la mise en place d’une tenue unique pour leurs enfants, comme le scandent la majorité de nos médias favoris (sans préciser que ces 62 % ne sont finalement qu’une minorité…).

Minorité qui arrange bien le maire qui soutient sa belle idée en mettant en avant trois intérêts principaux à l’uniforme: « sanctuariser le temps scolaire, donner une très belle image de la communauté éducative et être un très beau vecteur d’intégration républicaine ». Arguments eux-mêmes soutenus par le ministre de l’éducation nationale en personne (et, rappelons-le, par le Front national depuis toujours). Cela vous étonne ? Pas nous ! Il applaudit cette mesure, arguant que c’est un « enjeu d’égalité pour les enfants », qui « peut être une réponse ». Mais rassurons-nous, le ministre Blanquer « n’en fait pas l’alpha et l’oméga d’une politique éducative ». Vraiment ?

Il met pourtant tous les matins depuis un an son uniforme de ministre ferme, sévère, autoritaire et attaché aux « symboles de la république ». Quoi de mieux que le port de l’uniforme pour le satisfaire? Ah si, la chorale peut-être!

Le choix de cette école est d’ailleurs souvent présenté comme un « retour de l’uniforme », alimentant la vision de l’école d’antan, stricte, autoritaire mais d’une efficacité républicaine indéniable! Valeurs actuelles titre à ce sujet : « les parents veulent le retour de l’uniforme à l’école ». Les parents ? Mais quels parents ? Les 62 % des 56 % participants à la consultation d’une ville de Seine-et-Marne ? Le retour de l’uniforme ? Quel retour ? En effet, historiquement, le port de l’uniforme n’a jamais été obligatoire dans les écoles publiques françaises. Seule la blouse était portée dans les écoles primaires et secondaires avant 1968, pour des raisons uniquement pratiques. Il n’y a donc jamais eu de loi ou décret imposant un uniforme à l’école publique, et ce n’est sûrement pas pour rien…

Le système français est pointé comme étant un des plus inégalitaires des pays de l’OCDE, et un uniforme devrait arrangeait ça ? L’école est une machine à inégalité écrasante, qui sélectionne dès le plus jeune âge les élèves et effectue un tri social très puissant et conséquent. C’est un problème de politique publique et social indéniable, mais pas autre chose. Le port de l’uniforme pour lutter contre les inégalités est une hypocrisie, cachant une volonté de faire plier les apparences et à terme les esprits, d’effacer les individus au profit d’une masse conforme et aux normes.

Et que fait-on de l’école gratuite ? A Provins, il s’agit d’un pack à la charge des familles, pour la maudite somme de 145euros ! Bonne nouvelle les filles, il y a même une jupe pour vous, ouf, les valeurs de notre bonne France républicaine sexiste sont conservées!! Affaire à suivre cependant puisque la longueur de la jupe n’est pas encore précisée… parions qu’elle ne sera pas trop longue… pour cause de laïcité républicaine… ni trop courte pour des raisons morales! Et en prime il y aura même l’écusson de la ville et la devise nationale sur chaque pull et t-shirt ! Champagne !

« Aujourd’hui, les marques de vêtements comptent malheureusement beaucoup trop ». Mais, Monsieur le ministre, oubliez-vous que le pack à 145euros ne comprend pas les chaussures, les chaussettes, les manteaux, les écharpes, les casquettes… ?

SUD Education 31 dénonce fermement cette mesure qui va à l’encontre des principes et exige l’abandon de cette décision municipale.

communiqué de SUD Education 77

Appel de la Coordination Unitaire Lycéenne pour les 30 et 31 mai

Affiche contre la sélection : résistanceDepuis un moment déjà, mais d’autant plus après les premières réponses sur Parcoursup, les l ycéen-nes prennent conscience que c’est un outil de sélection redoutable !

Face à ce mépris, les lycéen-nes ne comptent pas en rester là. En effet, la semaine dernière deux lycées toulousains ont été bloqués (Arènes et Jolimont) et la coordination unitaire lycéenne (CUL) appelle à un rassemblement devant le rectorat de Toulouse (métro Saint-Agne) le mercredi 30 mai à 14h et à une manifestation au départ de François Verdier le jeudi 31 mai à 13h. Soutenons-les !!

Tract d’appel du CUL :

Lire la suite Appel de la Coordination Unitaire Lycéenne pour les 30 et 31 mai